Patrimoine PDF Imprimer Envoyer

Le manoir du Curru (Kerru : maison rouge) a été édifié en 1238. De style gothique : fenêtres à meneaux, cheminée Renaissance, successivement restauré par Messieurs Yves Le Louz et Pierre Pétel, il est entré dans la légende. A l'une de ses croisées, il portait une fameuse grille appelée « La grille du diable ». On y trouvait colombier et chapelle. C'est aujourd'hui une discothèque et un restaurant. Le Curru est situé au coeur de la très belle "Vallée des Seigneurs".

Milizac abritait jadis bien d'autres manoirs, tels que ceux de Prat-an-Henguer, le Henguer, Tréléon, La Motte, Kerivot, Kelaret, La Garenne, Maner-ar-C'hastel, Pen-ar-Créac'h, Keronvel, Keralan, Keroudy, etc.

Seul, le manoir de Keranflec'h existe encore. Il est situé à 2,5 Km du Bourg, au sud de la route de Lanrivoaré. Edifié en 1712, il fut restauré en 1900. Le portail en granit est orné des armes de la famille Gilart de Keranflec'h. L'oratoire, avec statues anciennes de 1712 également, est dédié à Notre-Dame de la Pitié. Le manoir n'est pas accessible au public.

Milizac a compté juqu'à 15 moulins. Ne subsistent aujourd'hui que ceux du Curru, de Keranflech et de Tréléon. On dénombrait également 3 colombiers.

Le patrimoine religieux :

  • L'église paroissiale dédiée à Saint-Pierre et Saint-Paul date du XVIIe siècle. Endommagée par une tempête en 1833, elle a été remaniée à plusieurs reprises et agrandie en 1924. Partiellement détruite le 7 août 1944, la partie supérieure a été reconstruite et les travaux ont été achevés en 1953.
  • La chapelle Sainte-Anne qui s'élève dans le cimetière, près de l'église, date du XVIe siècle.
  • Enfin les calvaires et les croix sont nombreux sur la commune.

D'autres curiosités, sites remarquables et souvenirs méritent d'être mentionnés :

  • Le camp médiéval gallo-romain de La Motte (Ar Vouden = Motte médiévale) proche du carrefour des Trois Curés.
  • Le tumulus du Cruguel.

Autre lieu emblématique de Milizac : Les Trois Curés ! Mais d'où vient cette appellation ?

Le quartier des Trois Curés est limitrophe des communes de Coat-Méal et de Bourg-Blanc, et il se raconte qu'autrefois les curés des paroisses de Milizac, Bourg-blanc et Coat-Méal avaient pour (gourmande) habitude de s'y retrouver tous les dimanches pour déjeuner. Mais, comme il n'était pas bien vu de « prêcher chez les autres », ils avaient conçu une table triangulaire dont chaque pointe reposait sur une commune différente. Ainsi, bien que partageant le même repas, autour d'une même table, chacun était chez soi et la règle était respectée !

Nous n'avons pas parlé des lavoirs. Ils auraient pourtant eu toute leur place dans cette rubrique. Leurs vieilles pierres ont beaucoup entendu et auraient tellement à raconter sur la vie passée de notre commune...